Faites subventionner une partie de vos travaux par l’Anah

Améliorer son habitat afin de le rendre plus confortable et plus sécurisant, c’est le désir d’un grand nombre de personnes. Toutefois, en voyant le montant élevé du devis, la plupart décident de reporter les travaux ou bien de renoncer définitivement au projet. Or, il existe un moyen efficace pour alléger les dépenses. Il consiste à demander l’aide de l’Anah (Agence nationale de l’habitat).

A propos de la subvention

L’aide de l’Anah est attribuée à tout propriétaire, propriétaire bailleur ou syndicat de copropriétaires qui prévoient d’accomplir des projets d’amélioration de l’habitat. Elle permet de financer en partie les travaux. Mais il y a quelques conditions à respecter si vous souhaitez en bénéficier. En général, l’Anah privilégie les propriétaires aux revenus modestes à condition que le logement à réhabiliter leur serve de résidence principale. Si vous êtes propriétaire bailleur, le financement vous sera accordé si vous appliquez l’un des plafonds de loyer fixés par l’Anah. Quant au syndicat de copropriété, l’accès à l’aide est validé si les travaux concernent les parties communes d’un immeuble daté de 15 ans et plus et que 75% du bâtiment sont des habitations principales.

Focus sur le montant de la subvention

En fait, le montant de l’aide de l’Anah dépend du type de projet à accomplir. Il sera de 50.000 € pour les travaux lourds. C’est le cas de la restauration d’une habitation dégradée. Le montant du financement s’élèvera à 20.000 € si les travaux permettent d’améliorer la sécurité, la salubrité, l’accessibilité ou encore la performance énergétique de votre habitat principal. Notons que si vous êtes propriétaire bailleur, l’aide prévue pour les travaux lourds est de 80.000 €. Pour les autres projets éligibles, elle sera de 60.

000 €. En ce qui concerne les syndicats de copropriétaires, l’Anah leur accorde une subvention de 150.000 € par immeuble avec une majoration de 15.000 € par lot de copropriété s’ils réalisent des travaux de réhabilitation importants. Notons que l’aide financière vous sera versée en capital à la fin du chantier. Mais il est possible de demander un acompte avant le début des travaux.

La démarche à adopter pour solliciter à l’aide de l’Anah

Si vous désirez financer vos travaux avec l’aide de l’Anah, le premier réflexe à avoir est de créer le projet et de déposer une demande. Le dossier est à adresser à la délégation locale de l’agence de votre département. Si votre demande est validée, vous pouvez commencer les travaux. Il est primordial de respecter les démarches inscrites dans le projet que vous avez joint à votre demande.